Vous êtes ici : Accueil | Nous rejoindre | Nos collaborateurs ont du talent

Nos collaborateurs ont du talent

Christophe ROUXELPortrait de Christophe

Bonjour Christophe, peux-tu nous parler de toi ?

Bientôt une trentaine d’années d’expérience en informatique, de la programmation à l’architecture d’entreprise, en passant par l’expertise technique et la maîtrise d’ouvrage. Je n’ai pas vu le temps passer !

C’est en 2010 que j’ai rejoint les équipes de CONIX, dans la Business Unit « Transformation & Innovation » en tant que « Architecte d’Entreprise », pour des missions plutôt longues, chez des clients qui demandent qu’on s’inscrive dans la durée.

En quoi consiste ton métier ?

Quand j’étais gamin, je voulais devenir architecte, construire des maisons, des routes, des ponts… Finalement, architecte je le suis devenu : architecte de système d’information, dans des entreprises où l’informatique est devenue tellement prégnante qu’on l’associe à l’architecte d’entreprise. Mais ce que je construis en informatique s’apparente plutôt à une ville, un ensemble relativement complexe avec plein de maisons, de routes, de ponts, et des gens partout.

Dans beaucoup d’entreprises, surtout les grandes, l’informatique s’est construite en strates successives, avec toujours de bonnes raisons pour ajouter de la complexité à un système déjà complexe. Il en résulte un système d’information lourd et coûteux, incapable d’évoluer pour satisfaire les nouvelles attentes des métiers en matière d’innovation digitale.

Mon boulot est de remettre de l’ordre dans le système d’information avant d’envisager ses évolutions : simplifier pour évoluer plutôt qu’enrichir et complexifier, remettre de l’ordre, rationaliser, capitaliser, dégager des marges de manœuvre afin de permettre à l’entreprise d’avancer de nouveau, se développer voire se transformer.

Et ce boulot a toujours pour passage obligé la pédagogie et la conviction ; Les décideurs dont le métier dépend de plus en plus de l’informatique, veulent se forger une conviction quant aux orientations IT à adopter pour mettre en application leurs stratégie Business. Cela nécessite de s’imprégner de la diversité des métiers de l’entreprise et des enjeux stratégiques, tout en maîtrisant les technologies de l’information et leurs propositions de valeur. C’est extrêmement compliqué, mais moi j’adore ça !

Quel est ton meilleur souvenir chez CONIX ?

Sans hésiter, c’est la boue et le froid d’un séminaire de début d’année, mon premier chez CONIX, à partager de bons moments avec les collègues à faire du Quad, du VTT, du Paint Ball en plein coeur de la campagne Lochoise. Sacré souvenir. Je n’ai pas connu mieux en matière de Team Building 🙂

 

Interview Samira - CONIS Business Intelligence

Portrait de Samira

Bonjour Samira, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, j’ai 25 ans et j’occupe le poste de consultante en Business Intelligence chez CONIX.

Comment as-tu découvert la Business Intelligence ?

J’ai découvert la Business Intelligence lors de la présentation des différents Masters proposés par mon ancienne université Paris-Dauphine.

Ce Master BI a tout de suite suscité mon intérêt et je suis allée me renseigner auprès des enseignants et anciens étudiants pour en savoir davantage. Ce que j’ai appris m’a plu, et conforté dans ma décision.

J’ai choisi de faire de la BI car la Business Intelligence joue un rôle important dans la prise de décision au sein des entreprises. 

En quoi la Business Intelligence aide l’entreprise à prendre des décisions ?

Les indicateurs calculés via nos outils / logiciels permettent aux managers de prendre les meilleures décisions. 

Prenons l’exemple suivant : Le cas d’une entreprise de ventes de produits.

Les différents indicateurs calculés par la BI permettent à cette entreprise de suivre quels sont les produits qui se vendent le mieux et d’identifier à quelle période de l’année. Donc, grâce à ces indicateurs, l’entreprise va pouvoir orienter sa stratégie de vente sur les produits les plus rentables.

 Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton métier chez CONIX ?

Je travaille chez CONIX depuis 1 an maintenant. Je suis actuellement en mission chez un de nos clients du secteur bancaire. 

En tant que Consultante junior Business Object (BO), je dois mettre en place un outil intégré permettant de gérer la globalité des activités de la conformité.

Je m’y investis beaucoup et j’apprends énormément de choses notamment à travers les différentes formations.

Le milieu informatique n’attire que très peu de femme, comment expliques-tu cela ?

Le métier d’ingénieur est traditionnellement réservé aux hommes. Lors de l’orientation post bac, les filles ont tendance à choisir des filières littéraires, tandis que les garçons préfèrent les métiers scientifiques[1]. Seulement 30% des diplômes d’ingénieurs sont délivrés à des femmes.  Certains stéréotypes sont encore très présents, ce qui n’aide pas à « populariser » cette discipline auprès des filles.

Que proposerais-tu pour inciter les femmes à rejoindre ce milieu ?

Je propose d’initier les filles dès leur plus jeune âge à apprendre à programmer et à se renseigner davantage sur les métiers que l’on peut exercer suites aux études d’informatique.

 Est-ce que tu as un hobby / passion en dehors de CONIX ?

Oui, j’aime beaucoup courir et je participe également à des courses notamment La parisienne, l’Ekiden, Mud Day, … J’aime également les balades à cheval, les randonnées et les voyages. 

[1] « Seules 9% des bachelières S s’inscrivent en classe préparatoire scientifique contre 18% des garçons » (Musset, Ermance, « Orientation des filles et des garçons : où en sommes-nous ? », Famille & éducation N°519, novembre-décembre 2017, p. 24)

Interview Mickaël - CONIX Solutions Digitales

Portrait de Mickaël

 

Bonjour Mickaël, peux-tu nous parler un peu de toi ?Logo "J'aime ma boite"

Papa poule dans l’âme de deux enfants, dynamique et ambitieux !
Cela fait aujourd’hui 18 ans que je navigue dans différentes productions de l’informatique : Telecom, Grande distribution, Banque, Service aux particuliers.

En quoi consiste ton métier chez CONIX ?

A tout mettre en œuvre pour trouver les meilleures solutions techniques permettant d’optimiser leurs services/produits finaux.

Les domaines dans lesquels j’interviens – on parle ici du cheminement obligatoire pour la mise en place d’un quelconque produit – sont :

  • Développement, structuration et consolidation des codes pour former une application
  • Intégration, recette fonctionnelle, bac à sable des futurs produits, en isolant celui-ci
  • Pré production : test de tous les produits dans les conditions finales d’utilisation, en les mélangeant avec d’autres applications, pour tester/remédier aux éventuels défauts.
  • Production, qui regroupe les produits finaux utilisés par et pour tous

Quelles sont donc tes principales missions ?

Mes missions vont être alors :

  • Optimiser l’industrialisation de la production :
    – Consignes et procédures de mise en production,
    – Outils d’automatisation
    – Ajustement des paramètres
  • Participer aux projets de solutions applicatives.
  • Etre acteur des mises en production et support niveau 2 sur le maintien opérationnel
  • Assurer une veille technologique permanente des systèmes hébergeant les produits finaux.

 En résumé, mon objectif principal est de faire en sorte de maintenir opérationnels à 200% les systèmes qui accueillent les différents produits de nos clients.

Je travaille essentiellement sur tous les socles Open Source tels que Red Hat, HP-UX et AIX, SUN Solaris et bien d’autres encore.

J’ai la volonté d’apprendre des autres et de partager nos connaissances, ce qui pour moi reste une phase importante de notre mission.  J’apporte mon savoir et je renforce mes faiblesses.

As-tu un hobby en dehors de la vie professionnelle ?

Côté passion c’est le running aux couleurs de CONIX mais également en perso, plusieurs records à mon actif : 10Kms en 40′, Semi en 1h30 et Marathon en 3h36 …

Cette année je suis un peu plus passionné par le Trial ou Maxicross.

Sinon je suis comme la plupart d’entre nous cinéphile, et j’adore les fêtes ; cela permet de faire des rencontres avec des personnes de tous horizons et de contrer la solitude

J’aime aussi la photo.

 

Interview Mouhédine - CONIX CybersécuritéPortrait de Mouhédine Logo "J'aime ma boite"

Bonjour Mouhédine, avant de commencer l’interview, peux-tu nous

parler de toi ?

Mouhédine, 25 ans, consultant cybersécurité chez CONIX depuis 2 ans maintenant et instructeur Cisco à l’ESGI. Cavalier depuis le plus jeune âge, passionné par les nouvelles technologies, « relever un défi est un plaisir ».

Peux-tu nous présenter ce qu’est l’ESGI ?

L’Ecole Supérieure de Génie Informatique est une école du réseau GES, qui forme les étudiants à travers 9 spécialisations. Pour ma part, j’ai fait le Cycle Bachelor (Bac à Bac+3) dans le domaine des systèmes, réseaux et de la sécurité. Puis le Cycle Master (Bac+3 à Bac+5) en sécurité des systèmes d’informations.

J’enseigne à l’ESGI depuis 1 an, dans le domaine des technologies des réseaux et la préparation à la certification Cisco CCNA. L’objectif est d’enseigner en réalisant un cours dynamique (pas un cours soporifique…) qui permette de faire la liaison avec les futures expériences professionnelles de mes étudiants.

Qu’apporte la relation entre CONIX et l’ESGI ?

J’ai une relation particulière avec l’ESGI, c’était comme une seconde maison pendant 5 ans… 5 années d’études, 4 ans dans le BDE, et président du laboratoire Cisco pendant 3 ans. Connaissant les étudiants, cela nous permet de recruter directement sur le terrain des profils différents : stagiaires, alternants et CDI tout en développant notre niveau de communication au sein de l’école. En contrepartie, j’interviens en tant qu’ancien étudiant de confiance, j’y apporte mon expertise et fais part de mes expériences professionnelles (CONIX) à mes enseignements.

J’ai une proximité évidente avec mes étudiants du fait que je sois sorti de l’école il y a deux ans seulement et que je puisse les conseiller sur les différents choix que j’ai pu faire pendant et après mes études. Des expériences et un professionnalisme qui permettent à CONIX d’entretenir une relation de confiance avec l’ESGI.

Si jeune, comment l’idée d’enseigner à des étudiants t’es venue ?

Etant président du laboratoire Cisco dès la 3eme année, je donnais déjà des cours à des étudiants en BTS. De plus, j’ai toujours eu cette envie, d’aider et transmettre mes connaissances, je n’ai pas d’explications particulières sur le sujet. J’ai toujours voulu aider les personnes en difficulté dans ma promotion avec une citation particulière « L’objectif est que tout le monde réussisse ».

Cavalier et cybersécurité, deux passions complètement différentes ?

Deux passions avec un lien pas si évident… Monter à cheval demande aux cavaliers une certaine forme de force mentale, n’oublions pas que nous montons des chevaux souvent bien plus forts que nous. Pour réussir, il faut rester calme en toutes circonstances, analyser et comprendre le cheval. C’est exactement la même chose dans le domaine de la cyber sécurité, il faut analyser les besoins de nos clients et les comprendre afin d’y répondre..

 


Logo "J'aime ma boite"

Interview Delphine - CONIX Transformation et Innovation

Portrait de Delphine

Bonjour Delphine, avant de commencer l’interview, peux-tu nous parler un peu de toi ?

Delphine, 45 ans, mariée sans enfant, consultante Data lover chez CONIX depuis bientôt 4 ans. Capitaine de l’équipe de coureurs CONIX. 2 000 kms courus ces 18 derniers mois (merci Runtastic). Curieuse, passionnée et j’aime ma boite !

Cela fait 3 ans que les collaborateurs CONIX participent à la Course Paris-Versailles en portant les couleurs du Groupe, comment as-tu initié cette idée ?

Avant d’intégrer CONIX, j’ai travaillé plusieurs années pour le Ministère de la Défense où la cohésion par le sport est très présente. L’esprit de compétition et le sport faisant partie des valeurs de CONIX, et les runners conixiens étant nombreux (même si certains s’ignoraient accros à la course à pied !), participer au challenge entreprises du Paris-Versailles est assez vite devenu une évidence et la holding a bien voulu nous suivre.

Combien de collaborateurs CONIX seront présents à cette édition 2015 ? Avez-vous organisé des entrainements collectifs ?

Nous serons 25 sur la ligne de départ, 50% de Conixiens, 50% de clients ou relations. Car chaque année, le Paris-Versailles est aussi l’occasion pour nous d’inviter nos clients à un évènement festif et de partager les valeurs du sport, de l’effort et du réconfort à l’arrivée (où nous attendent champagne et petits fours).

Nous n’avons malheureusement pas pris le temps de faire des entrainements collectifs cette année, étant tous dispersés aux quatre coins de la région parisienne mais nous avons fait 3 déjeuners d’équipe coachés pour préparer notre stratégie de course.

Vous n’êtes que deux femmes cette année, cette proportion reflète celle de la population féminine dans le monde de l’informatique au final. Qu’en penses-tu ?

Nous n’étions que deux femmes dans l’équipe effectivement cette année, nos deux autres partenaires ayant dû décliner au dernier moment pour contraintes familiales. Nous sommes largement en dessous des statistiques 2014 de la Grande Classique (27,5% de femmes). Il est vrai que le métier « d’ingénieur de l’informatique » (nomenclature INSEE) fait partie des 20 métiers contribuant le plus à l’indice de ségrégation professionnelle (avec seulement 20% d’emploi de femmes), mais l’équilibre est respecté chez CONIX (29,6% de femmes) et nous étions plus nombreuses l’an passé dans l’équipe. J’espère que ce n’est qu’un concours de circonstance et que nous ferons rougir les statistiques l’an prochain !